Comme présenté dans notre précédent article, REP fabrique des presses à élastomère depuis plus de 50 ans (seul représentant en France), avec à ce jour plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, 12 000 presses ont été installées dans 77 pays dont plus de 50% au sein de l’union européenne (en savoir plus sur la société REP Injection).

LogoREP_rubberinmotion

Un besoin continu d’évolutions pour rester compétitif

Pour répondre à une nécessité d’évolution technologique et de modernisation d’interface utilisateur REP a fait appel à Apitech pour développer un logiciel de supervision d’atelier pour les presses (un peu entre SCADA [i] et MES [ii]).

C’est un sujet que REP avait déjà adressé dans les années 80, avec ce qu’était l’informatique à l’époque, et qui a été réécrit à peu près tous les 10 ans. On était dans ce cadre, c’est-à-dire que le logiciel datait des années 2000, et que l’on voulait remettre à plat en termes de code, de technologies, mais aussi d’interface utilisateur.” détaille Laurent T, responsable développement produits au sein de REP.

Laurent T., responsable du bureau d’études pour la conception des presses (au niveau mécanique, électrique, automatisme, informatique industrielle), intervient également sur le design et la gestion du projet REP Net 4.0 en tant que responsable de projet, accompagné de Nicolas R. chef de projet (au sein d’une équipe de 10 personnes).

Solution Rep Net 4.0

En 2016, un autre langage de programmation et de gestion d’interface utilisateur a alors été retenu. Le choix s’est porté sur le langage C# en remplacement de C++ afin de répondre à la demande d’un logiciel fonctionnant sous Windows uniquement avec une interface utilisateur soignée et fluide. Le framework Windows Presentation Foundation (WPF) a alors permis une maîtrise de l’ergonomie de l’interface utilisateur.

En étroite collaboration, REP et Apitech ont produit un logiciel répondant aux besoins :

  • de mise en réseau,
  • d’actualisation (interface utilisateur et langage),
  • d’adaptabilité (selon les demandes clients ou souhaits d’évolutivité).
  • de compatibilité avec les presses plus anciennes.

L’impact des utilisateurs sur le développement du produit

Sur REP Net 4.0 nos utilisateurs sont des agents/techniciens qui :

  • règlent les machines
  • supervisent la production
  • effectuent la maintenance

Les besoins sont donc variés et dépendent des pays (export à 95% des machines, donc un panel d’usages très variés).” explique Laurent T.

Notre difficulté en amont du projet, avec plus de 20 ans d’historique, était de définir avec les utilisateurs les spécifications en termes de besoins du type « user story », et non de solutions. Le chef d’atelier va exprimer son besoin sous forme de réponse : « je souhaite ce type de graphique », alors que nous voulons plutôt savoir comment est constitué ce type de graphique.” image Laurent T.

Grâce au travail de co-conception mené avec Apitech, REP a bénéficié d’un accompagnement sur-mesure, de l’expérience sur les applicatifs dans le domaine industriel, mais aussi de compétences techniques dans l’intégration de logiciels dans divers produits de fabrication.

L’une de nos difficultés était de ‘réécrire’ un logiciel datant de plusieurs années en fonction de nos attentes sans réussir à connaître précisément l’utilisation réelle de chaque utilisateur.” conclue Laurent T.

Néanmoins, les informations collectées par le chef de projet Nicolas R. ont permis de définir les directives en terme de design et d’ergonomie de façon homogène pour les communiquer au service adéquat en interne.

Une de nos difficultés, c’est que notre cœur de métier n’est pas de faire des logiciels et des interfaces utilisateurs, notre métier c’est de faire les machines et les constituants de la machine. C’est pour cela que nous avons fait appel à la société Apitech et que nous les avons retenus pour leur capacité à travailler en mode agile et leur rapport qualité/prix.” explique Laurent T.

Machine CMX

 

Vers REP Net 4.0 et au-delà

« En lien avec REP Net 4.0 nous préparons le produit REP Net App qui est la version déportée, accessible en situation de mobilité grâce à son application mobile. Nous avions identifié auprès de nos utilisateurs, lors de salons internationaux, le besoin d’accéder en toute situation (sur différents périphériques) aux données des machines. L’avènement du cloud et ses avancées technologiques des dernières années nous ont permis de réaliser rapidement les premières démonstrations de cette solution complémentaire. » déclare Laurent T.

Demonstration de Rep Pack

La stratégie de REP est de poursuivre les efforts sur les aspects logiciel et connectivité sur les machines. C’est à dire de bénéficier de ce logiciel de supervision qui communique avec les systèmes de gestion des clients (et plus uniquement avec les machines REP). Ces évolutions s’inscrivent également dans la vague d’évolution appelée usine du futur/industrie 4.0.

« K2019 est vraiment le salon international métier qui touche notre domaine ou celui du plastique. C’est donc un événement marquant dans notre roadmap produit, qui a lieu tous les 3 ans. Nous avons pu présenter REP Net 4.0 dans sa dernière version, connectable en OPC-UA [iii] avec d’autres systèmes. Avec 4 presses, ce salon a duré une semaine et nous a permis de valider le sujet du moment, sur lequel il faut travailler. Les retours sur le salon ont été bons, sur les machines et les produits, nous sommes toujours en adéquation avec les innovations techniques de notre secteur. Cela nous conforte dans l’idée de poursuivre, par contre nous voyons qu’il y a des attentes à très court terme sur la mise en place de ce système en cours de finalisation. » résume Laurent T. suite à la présence de REP au salon internationale K2019 en Allemagne, du 16 au 23 octobre dernier.

Stand REP salon K 2019

Au-delà des évolutions externes pour le client, REP souhaite concentrer ses efforts sur l’aspect testabilité automatique du code, pour permettre, lors de futures évolutions, de minimiser les tests de régression. Apitech renouvelle son accompagnement de proximité auprès de REP pour poursuivre le travail engagé sur les évolutions, toujours de manière réactive, avec de sérieuses connaissances métier, tout en mettant en avant ses compétences techniques et sa force de proposition.

Apitech cumule de nombreuses expériences dans le domaine des solutions intégrées. Si vous avez également besoin d’intégrer un logiciel à votre produit/machine doté(e) d’IT, nous vous proposons en plus de la réalisation de votre solution technique, un accompagnement sur-mesure basé sur une relation de confiance, véritables éléments différenciateurs d’un projet classique !

 

[i] SCADA : Un système de contrôle et d’acquisition de données en temps réel (SCADA) (anglais : Supervisory Control And Data Acquisition) est un système de télégestion à grande échelle permettant de traiter en temps réel un grand nombre de télémesures et de contrôler à distance des installations techniques.


[ii] MES : Un logiciel MES (Manufacturing Execution System) est un système informatique dont l’objectif est d’abord de collecter en temps réel les données de production de tout ou partie d’une usine ou d’un atelier.


[iii] OPC-UA : Contrairement à l’OPC Classique (Open Platform Communications), l’OPC UA utilise un modèle d’information orienté objet, qui prend en charge les structures, les machines d’état et qui est indépendant du système d’exploitation.

Les avantages de l’OPC UA sont :

– la prise en charge de l’architecture orientée service (SOA) qui permet une personnalisation aisée pour différents types de périphériques et d’applications

– l’échange de données brutes et d’informations prétraitées entre des systèmes intégrés dans des capteurs et des appareils de terrain et des systèmes ERP, MES et de visualisation de processus (IHM)

– la sécurité des données plus robuste

Share This